Services de tests des odeurs

Chez Microban® nous effectuons un grand nombre de méthodes de test des odeurs reconnues par l'industrie. Non seulement nous disposons d’un laboratoire d’olfactométrie dernier cri, mais nous avons aussi un jury d'experts des odeurs qui travaille tous les jours sur des tests et des innovations.

Demander un test d'odeurs

Méthodes de tests des odeurs effectuées par Microban

Les odeurs, également appelés parfums ou senteurs, désignent les sensations perçues par les nerfs olfactifs du nez. En général, il s'agit d'une odeur caractéristique, notamment une odeur désagréable.

Les méthodes de test des odeurs identifient les odeurs considérées complexes et variées dans la mesure où elles sont causées par la présence de produits chimiques volatils dans l'air. Ces produits chimiques peuvent être associés à plusieurs sources telles que les aliments, les déchets, l'odeur corporelle ou la fumée. Les principales odeurs dont se soucie l'industrie textile sont l'odeur corporelle et l’odeur des pieds parce qu'elles peuvent réduire la durée de vie utile des vêtements, des chaussures et des textiles d’intérieur et nécessitent des lavages plus fréquents. Ces odeurs sont principalement causées par le métabolisme bactérien propre à la sueur de l’homme.

Bien que la sueur soit inodore, les bactéries présentes sur la peau exploitent la sueur pour survivre et se développer. La sueur se mélange avec des cellules de peau morte et les sols afin d’apporter d’excellents nutriments pour que les bactéries de la peau puissent métaboliser et produire leurs propres déchets, ce qui est perçu comme l'odeur corporelle. La sueur et les bactéries se transfèrent aux vêtements et continuent de se développer et de produire des métabolites malodorants longtemps après que l'utilisateur a retiré le vêtement. Ces métabolites odoriférants se lient aux fibres synthétiques, entraînant le développement d’odeurs persistantes sur les vêtements et les autres produits, et réduisant ainsi leur durée de vie utile.

Il existe trois méthodes de test des odeurs courantes pour évaluer les odeurs dans les textiles : Les tests antimicrobiens, la chromatographie en phase gazeuse (CPG), et les essais d’usure. Chaque méthode a ses avantages et ses contraintes.

Tests antimicrobiens

Ces méthodes de tests antimicrobiens des odeurs consistent à mesurer de manière quantitative la réduction de la population microbienne après que le textile ou la mousse est exposé aux composés antimicrobiens qui éliminent les bactéries produisant les métabolites perçus comme malodorants. Il s’agit de méthodes de test normalisées largement reconnues et produites par différents comités : l’AATCC (« Association américaine des chimistes et des coloristes en textiles »), l’ASTM, l’ISO (« Organisation internationale de normalisation ») et la JIS (« Norme industrielle japonaise »).

Bien que les méthodes de tests antimicrobiens soient rapides, peu coûteuses, flexibles, et reproductibles, elles possèdent des contraintes. Elles présentent des mesures indirectes de contrôle des odeurs, les organismes utilisés dans les tests de substitution ne sont généralement pas associés à l'origine des odeurs. Enfin, il existe un niveau élevé de variation dans les résultats parce que les méthodes sont couramment modifiées d'un laboratoire à un autre pour tenir compte des différentes conditions nutritives. Plus important encore, les méthodes de tests antimicrobiens des odeurs ne sont pas pertinentes dans le cadre de l'évaluation des technologies non antimicrobiennes. Les méthodes de test des odeurs lors des traitements antimicrobiens de contrôle des odeurs ne fonctionneront pas dans le cadre de traitements non antimicrobiens.

Chromatographie en phase gazeuse

La chromatographie en phase gazeuse mesure la concentration de composés présents dans un échantillon en analysant l'odeur produite au sein d'un espace de tête.

À l’instar des méthodes de tests antimicrobiens des odeurs, la chromatographie en phase gazeuse présente des avantages et des contraintes. Les méthodes de test des odeurs par CPG peuvent analyser des échantillons d'une vaste gamme de composés à l'origine des odeurs, en fournissant rapidement des résultats reproductibles. Cependant, elles exigent que les laboratoires disposent d’une vaste bibliothèque de composés à l'origine des odeurs afin d'analyser les échantillons de façon efficace. À l’heure actuelle, seul un petit réseau de laboratoires peut correctement analyser des échantillons de composés à l’origine des odeurs. Bien qu'une méthode par CPG, comme l’ISO 17299, constitue un bon outil de dépistage pour les technologies de capture des odeurs, le nez humain est si sensible qu'il tend à provoquer une réponse olfactive à des concentrations inférieures à celles qu’une CPG peut détecter de façon optimale.

Essais d'usure

Les essais d'usure s’avèrent utiles parce qu'ils constituent la méthode de test permettant de prédire avec la plus grande précision ce que le vêtement va subir dans le monde réel.

Les essais d'usure nécessitent une collaboration poussée et du temps à mettre en place parce qu'un essai d'usure efficace doit tenir compte de nombreuses variables ; par exemple, la fréquence et la durée auxquelles le vêtement sera porté, et sous quelles conditions. Les conditions de tests doivent être communiquées aux participants : les participants seront-ils autorisés à porter ou à laver des produits qui contiennent des parfums (déodorants, shampooing, gel douche, eau de Cologne, etc.) ; les participants seront-ils autorisés à se baigner pendant les essais d’usure ; les vêtements seront-ils lavés ; comment le séchage du vêtement aura-t-il lieu ; quelle partie du vêtement sera analysée ; comment les échantillons seront-ils analysés une fois les essais d’usure terminés. Un jury sensoriel formé doit alors être réuni afin d'évaluer les odeurs. Des méthodes de test des odeurs simulant des conditions réelles peuvent être personnalisées pour des applications spécifiques.

Microban propose à ses partenaires et à ses clients plusieurs méthodes de test des odeurs afin d'évaluer les performances de contrôle des odeurs. Quel que soit le type de tissu ou d’additif chimique, les laboratoires et les scientifiques Microban peuvent vous aider à vous assurer que les odeurs n’entravent pas les performances optimales de vos vêtements, chaussures, produits d'intérieur et autres textiles.